La révolution verte est en marche !

Végétalien, flexitarien, pesco-vegétarien…dans la famille VEGGIE, de plus en plus d’adeptes convertis et d’intermittents gourmands !

Fini le temps où manger végétarien tenait du parcours du combattant.

Veggie rime désormais avec healthy, easy et sexy. De la street food aux ables étoilées, la France, royaume du pavé saignant, est en train de faire sa révolution verte.

Une vague sans viande mais sans contrainte qui se décline en « fifty shades of green ». Et à laquelle même les plus salodophobes succombent, découvrant une univers gastronomique qui n’a rien d’une dinette insipide.

C’est bon pour la santé, c’est bon pour la planète, certes, mais surtout c’est bon tout court !

La cuisine végétarienne n’a plus rien d’une cuisine punitive. Elle a pris le parti du plaisir et est en train de bouleverser nos codes alimentaires. Même nos plus grands chefs en croquent pour le végétal. Alain Passard qui « arpège » ses légumes retrouvés, à Joël Robuchon qui ouvrira dans quelques semaines son premier atelier veggie à Mumbai. Alain Ducasse vient de mettre le Plazza Athénée au régime pesco-végétarien. La tour d’argent a initié un menu Vegan il y a un an et le Trianon palace vient d’inaugurer une menu 100% veggie. Sans oublié Michel Bras et son menu « tout légumes » qui existe depuis une dizaine d’année.

Le légume n’est plus garniture mais roi dans l’assiette !

Il n’y a pas que les cuistots de la haute et les bars à jus pour entonner cette chanson verte. De plus en plus de bistrots, se font veggie frindly, les branchés café pinson végétaliens et casi sans gluten.

Matthieu Ricard milite pour une alternative végétalienne dans les cantines, repas écologiquement correct, sain, équilibré et le plus laïque de tous !

La cuisine végétarienne est celle des 10 prochaines années ! Loin d’un simple effet de mode.

Entre les intolérances alimentaires de plus en plus nombreuses, la prise de conscience de la nécessité de préserver la planète et ses ressources, de revenir à la saisonnalité, au locavore, il y a un vrai désir d’aller vers une alimentation plus éthiquement et diététiquement saine.

C’est pas moi qui le dit ! C’est Madame Figaro d’avril !

Veggie sexy ! Youpi ! Moi en Mieux !

You Might Also Like