You don’t have to be great to start, but you have to start to be great !

Mercredi 4 janvier 2017

 

La rentrée des classes est passée… je suis rentrée dans le dur !

Les difficultés pleuvent. Diverses, anticipées en partie mais certaines pas du tout.

La situation s’est complexifiée… Je le savais, c’est le prix à payer du développement, du changement, de la croissance.

Alors voilà, comment tenir ? Comment traverser cette période de turbulences, de challenges.

J’ai challengé la vie, elle me répond !

 

Première pensée : Je ne vis pas dans un monde parfait, construit pour Moi.

Je dois le créer ce monde dont je rêve !

Lorsque les difficultés arrivent, je me projette dans le futur, je regarde ce rêve, je le visualise, je m’imagine le vivre, je vais chercher les émotions qui me traversent dans cette réalité future.

Puis je reviens dans le présent et je repars pas à pas ; pour le rendre réalisable.

Pensez grand, rêver grand mais commencer petit.

C’est çà ! commençons là où nous sommes, car c’est déjà beaucoup !

La grandeur c’est beaucoup de petites choses faites jour après jour, exercices après exercices.

 

Le plus grand ennemi qu’il me faut affronter c’est moi-même.

Un vieux proverbe africain dit « s’il n’y a pas d’ennemi à l’intérieur, alors l’ennemi à l’extérieur ne peut pas nous atteindre ».

 

 « You don’t have to be great to start, but you have to start to be great ! »

 

Mais parfois je ne fais pas les choses immédiatement, je les retarde…

Parce que j’ai peur, mais peur de quoi ? peur d’échouer, de faire des erreurs, de ne pas être parfaite …

Mais justement je n’ai pas à être parfaite pour donner ce que j’ai à donner !

Pour obtenir ce que je veux, pour être celle que je souhaite être !

Je n’ai pas à être parfaite, c’est un mensonge ! ahhh ça y est je respire à nouveau !

 

Il n’y a pas de moment idéal dans la vie pour accomplir de grandes choses.

Si on attend ce moment parfait, il n’arrivera jamais.

Ce que nous devons faire est créer ce moment, aller chercher l’opportunité.

 

Beaucoup de gens tombent dans le confort.

Ils arrêtent de grandir de vouloir des choses, ils deviennent satisfaits.

Se prépare à faire des boulots qu’ils n’aiment pas, qui les rendent malades parfois.

Quand vous ne poursuivez pas vos objectifs vous commencez à vivre littéralement un suicide spirituel.

 

Quand vous avez un but vers lequel vous tendez, chercher à l’atteindre vous fait sortir de votre zone de confort.

Vous découvrez alors les talents et les capacités que vous avez et dont vous ignoriez l’existence auparavant.

 

C’est effectivement ce que je me suis dis aujourd’hui … « Aah ma fille, tu es vraiment hors de ta zone de confort ! Respire, souffle et réjouies toi tu vas apprendre… tu vas grandir !! »

 

Vous devez faire des choses que vous ne maîtrisez pas déjà sinon vous ne grandirez jamais.

Il y a une chose que vous avez regardé un moment en décidant que vous ne pouviez pas l’accomplir ? Que vous vous êtes dissuadé d’entreprendre ? Vous vous êtes résignés, vous préférez que ce soit votre voisin qui le fasse peut-être ?

 

Si vous n’êtes pas où vous voulez être ;

Si vous n’avez pas ce que vous voulez avoir ;

Si vous n’êtes pas là où vous pensez devoir être ;

Là où est votre place ce n’est pas la faute du système c’est parce que vous ne faites pas de sacrifices ou d’efforts suffisants.

 

Il faut faire de son rêve une réalité parce ce que si vous ne le faites pas, vous travaillerez à accomplir le rêve de quelqu’un d’autre.

 

L’effort, parfois la souffrance, sont incontournables ; et c’est en les transformant en grandeur que l’on réussit.

C’est pour cela que je l’accueille cette douleur, elle va me pousser de là où je suis, vers là où je dois aller.

Il ne faut plus la fuir, il faut l’embrasser. D’ailleurs, L’idée qu’on s’en fait est toujours plus forte que la réalité.

Il ne faut pas d’effort pour être un perdant, il ne faut pas d’énergie et de motivation pour ne pas bouger.

 

Je suis pour donner tout ce que l’on a au fond de soi, je suis pour honorer sa volonté, honorer la vie !

Maximiser, valoriser les 86400 secondes d’une journée…

Cette décennie sera la vôtre ? Vous devez dire OUI à votre vie !

Oui à vos rêves, à votre futur, à votre potentiel !

 

En avant 2017 !

You Might Also Like